Coronavirus : puis-je reporter l'échéance de mon crédit immobilier ?

Coronavirus : puis-je reporter l'échéance de mon crédit immobilier ?

La récession économique qui s'annonce va entrainer une série de faillite d'entreprises causant automatiquement une hausse du taux de chômage. Autrement dit : des emprunteurs ayant souscrit un crédit immobilier vont voir leurs revenus baisser. De quoi les inquiéter sur leur reste à vivre.
Banques en ligne

Rédigé par Olivier BALBASTRE

le 26 Mars 2020

Coronavirus : puis-je reporter l

Le report des échéances du crédit immobilier, c’est possible

Près d’un tiers des Français se trouvent dans une situation où tous les mois ils sont engagés à rembourser les mensualités de leur prêt immobilier. Nombre d’entre eux redoutent de subir une perte de leurs rentrées d’argent suite à une période de chômage partiel voire une période de chômage tout court provoquée par le crash de leur activité (indépendants, artisans, commerçants) ou celui de leur employeur qui mettrait la clé sous la porte. Conséquence : les demandes de report de l’échéance des crédits immobiliers se multiplient. Mais est-ce une solution envisageable ?

Oui, reporter son échéance de prêt immobilier souscrit depuis au moins 24 mois est une possibilité. La suspension des paiements peut même durer jusqu’à un an ou se scander en plusieurs séquences sur toute la durée du prêt. Si une clause explicite dans le contrat prévoit un gel des remboursements à cause d’une période de chômage technique, la banque n’a évidemment pas le droit de s’y opposer. L’idée est donc de décrypter le contrat avant de contacter sa banque. Et si rien n’est écrit à ce sujet, il ne faut pas hésiter à solliciter un report auprès de son conseiller bancaire.

Attention aux coûts supplémentaires suite au gel des remboursements

En revanche, cette opération coûte cher. Pourquoi ? Parce qu’elle génère des intérêts supplémentaires à cause de l’allongement de la durée du prêt provoqué par cette suspension des remboursements. Autre élément dont il faut tenir compte dans le calcul de cette opération : durant le délai accordé, la banque continue généralement de prélever les intérêts d’emprunt. Enfin, le souscripteur doit toujours s’acquitter des primes de l’assurance emprunteur.

Sandrine Allonier, responsable des relations banques pour Vousfinancer.com, résume la situation : « Même si votre banque ne propose pas cette option, elle pourra tout de même accepter un report temporaire dans cette situation particulière, car son objectif est d’assurer la continuité du remboursement du crédit pour éviter que celui-ci ne passe en créance douteuse ou défaut de paiement. Certaines banques qui avaient prévu cette clause sont même en train d’assouplir les conditions de report pour accompagner au mieux leurs clients ».

Moduler ses échéances de prêt immobilier

La modulation des échéances de remboursement constitue une autre option moins coûteuse. Elle est souvent proposée par les banques en ligne, soucieuses d'apporter de la souplesse à l'offre de crédit immobilier en ligne distribuée à leurs clients (ING, Monabanq, BforBank, etc.). L’idée est, non plus de repousser les paiements mensuels, mais d’en moduler le montant de 10% à 30% pendant 12 mois maximum. Là encore, cette opportunité est tout à fait envisageable si une clause dédiée est présente dans le contrat de prêt. Attention toutefois car cette modularité s’adresse souvent uniquement aux emprunteurs qui remboursent leur prêt immobilier depuis au moins deux années. Aussi, l’opération ne doit pas non plus entrainer l’allongement de la durée du prêt de plus de deux ans. Enfin, ce changement donne lieu à l’édition d’un nouvel échéancier ce qui engendre la facturation de frais de dossier à bien comptabiliser dans le coût de l'opération.

Alors que des discussions sont en cours pour faire un geste en faveur des emprunteurs en difficulté financière depuis la pandémie, Bruno Rouleau, directeur des partenariats de IN&FI Crédits, courtier en crédit immobilier, précise que, d’après ses remontées, « les banques se montrent bienveillantes à l'égard des clients qui ont un crédit en cours. Mais, pour l'heure, aucun accord n'a encore été signé ». Des propos faisant écho à ceux de la Société Générale qui indique que « pour nos clients confrontés à des situations difficiles telles que du chômage partiel, nous ferons preuve de flexibilité notamment en leur permettant d’échelonner sans frais leurs échéances de crédit à la consommation et de prêts immobiliers ». Il ne faut donc pas hésiter à contacter son conseiller bancaire par téléphone ou par mail, afin de se faire aider si sa situation financière est fragilisée dans ces circonstances exceptionnelles.

Logo Fortuneo
Fortuneo
Offre promotionnelle
jusqu'à
80 € offerts

Logo Monabanq
Monabanq
Offre promotionnelle
jusqu'à
120 € offerts

Logo Hello bank!
Hello bank!

Logo Orange Bank
Orange Bank
Offre promotionnelle
jusqu'à
80 € offerts


Articles les plus consultés

Newsletter Pricebank !
Chaque mardi, recevez notre newsletter sur la finance personnelle