Rachat Anytime par Orange Bank. Consolidation du marché bancaire sur la clientèle pro.

Rachat Anytime par Orange Bank. Consolidation du marché bancaire sur la clientèle pro.

Après l'absorption de Shine par la Société Générale, c'est Anytime, une autre néobanque pour professionnels, qui passe sous le giron d'Orange Bank. La banque mobile lancée fin 2017 élargit le spectre de ses ambitions au lucratif marché des pros et des PME. Décodage.
Banques en ligne

Rédigé par Olivier BALBASTRE

le 12 Janvier 2021

Orange bank rachète Anytime

Le choix d’Anytime : pas un hasard

Orange Bank a décidé de s’insérer sur le marché de la clientèle professionnelle par une stratégie d’acquisition. Son choix s’est porté sur Anytime qui présente les avantages d’être rentable depuis 2018, de présenter une meilleure couverture client que ses concurrentes et d’avoir tenu ses objectifs malgré la crise sanitaire. Dans son communiqué, Orange Bank indique poursuivre ainsi « sa stratégie de développement auprès d’une autre clientèle proche de celle de l’opérateur télécom ».

Lancée en 2014, la néobanque Anytime pour les pros et les PME revendique 100 000 porteurs de carte. Le pure player s’est développé grâce à une levée de fonds de 5 millions d’euros en 2016 auprès de Seventure Partners. D’ailleurs, si le prix de l’opération d’acquisition n’a pas filtré, la filiale de capital-risque de Natixis a déclaré avoir effectué une « plus-value significative ». Une partie de la somme a été versée immédiatement, le reste étalé dans la durée.

Orange Bank en quête de rentabilité

Comme toutes les néobanques pros, le positionnement d’Anytime consiste à offrir des services pour faciliter la gestion financière des entreprises. L’établissement propose donc des comptes pros, des solutions de paiement et de gestion de notes de frais, des solutions d’édition de factures et de devis, des terminaux de paiement pour l’encaissement, des mises à jour automatiques de comptabilité, un service de gestion de factures impayées, et même de l’optimisation de trésorerie.

En ajoutant son expertise, Orange Bank souhaite « créer une plateforme complète des solutions qui vise à accompagner les clients professionnels dans leurs démarches ». C’est toute la question des synergies escomptée dans ce type d’opérations. Il faut dire que la banque de l’opérateur historique de téléphonie s’occupe déjà de millions d’entreprises (téléphonie, cloud, e-commerce). Or, un client professionnel rapporte 3 à 4 fois plus qu’un particulier. De quoi aider Orange Bank à atteindre le seuil de rentabilité, la banque mobile ayant perdu 549 millions d’euros depuis son lancement.

Quel avenir pour la Fintech au sein du groupe Orange ?

Les deux fondateurs Damien Dupouy et Thierry Peyre continuent d’être aux manettes et l’ensemble de l’équipe dirigeante reste en place. On retrouve les mêmes ingrédients que lors du rachat de Shine par la Société Générale en juin 2020. Les co-fondateurs Nicolas Reboud et Raphael Simon ont été également maintenus à la tête de la néobanque. Le canal de commercialisation de l’offre Anytime demeure 100% digital même si des expérimentations, en France et à l’étranger, « vont être menées pour l’étendre progressivement à d’autres canaux d’Orange, qu’il s’agisse des boutiques ou de sa force de vente dédiée aux professionnels ».

Fort de 1,2 million de clients en Europe et 350 000 en Afrique, Orange Bank attaque un segment de marché à forte valeur ajoutée. Longtemps mal servis, les professionnels ont désormais l’embarras du choix entre la toujours indépendante Qonto (soutenue par le géant chinois Tencent), Manager.one (SaGa Corp et Banques Wormser frères), ou encore les banques mobiles dédiées Prismea du Crédit du Nord et Services Pro+ pour la Bred.

Orange Bank surfe aussi sur la vague des néobanques pour ados

Avec l’année 2021, Orange Bank revoit son offre de comptes courants. Les clients peuvent choisir l’offre classique gratuite sans conditions de revenus ni de versement minimum. Le souscripteur dispose d’une carte gratuite à autorisation systématique, en débit immédiat, qu’il convient d’utiliser pour éviter de payer 2 euros par mois en frais d’inactivité.

Pour une formule plus musclée, il faut opter pour l'offre Premium à  4,99 euros par mois les 6 premiers mois (7,99 euros ensuite). Le client jouit d’une carte équivalente à la Gold Mastercard, avec gratuité des opérations en devises, extensions de garanties, cashback et accès prioritaire au service client.

Enfin, le pack Famille à 9,99 euros par mois additionne carte Premium et jusqu’à 5 comptes pour les mineurs à partir de 10 ans. Au menu : cartes à autorisation systématique, double appli mobile permettant un contrôle parental, tirelires pour les économies et l’éducation financière. Bref, la recette des néobanques pour ados impulsée par Kard, Xaalys ou PixPay.

Mais aussi en 2021...

En 2021, Orange Bank souhaite se focaliser sur sa solution de crédit à la consommation, tout en poursuivant son développement à l’international notamment en Europe de l’Est et en Afrique. A ce titre, la banque mobile a obtenu sa licence au Sénégal, au Mali et au Burkina Faso.

La banque mobile s’apprête aussi à affronter Nickel en Espagne. Le compte sans banque franchit les frontières en visant également le Portugal et la Belgique mais pas encore le Brésil où N26 vient d’obtenir une licence bancaire pour tenter de concurrencer la locale Nubank aux 25 millions d’utilisateurs. De quoi laisser Orange Bank songeur...

Logo Fortuneo
Fortuneo
Offre promotionnelle
jusqu'à
80 € offerts

Logo Monabanq
Monabanq
Offre promotionnelle
jusqu'à
120 € offerts

Logo Hello bank!
Hello bank!

Logo Orange Bank
Orange Bank
Offre promotionnelle
jusqu'à
80 € offerts


Articles les plus consultés

Newsletter Pricebank !
Chaque mardi, recevez notre newsletter sur la finance personnelle