Investir comme Warren Buffett

Investir comme Warren Buffett

Peu d'investisseurs ignorent le nom de Warren Buffett, tant ses performances en matière d'investissement ont fait sa renommée. Nous vous proposons de plonger dans l'esprit de l'un des plus grands investisseurs du 20è siècle pour comprendre sa mentalité, son approche et sa méthodologie.
Banques en ligne

Rédigé par Jordan BELGRAVE

le 19 Juin 2024

Comment investir comme Warren Buffett ?

Devenu l’homme le plus riche du monde grâce à son fonds d’investissement, Warren Buffett ne doit d’avoir cédé la place à ses suiveurs − Gates, Arnault ou Musk selon les jours − qu’au fait d’avoir donné, de son vivant, près de la moitié de son actif à des fondations philanthropiques. Les 20 % de gain moyen annuel qu’il réalise depuis le début de sa carrière d’investisseur, auraient permis à toute personne investissant 1 000 dollars avec lui en 1956 de voir ce montant grimper à 40 millions de dollars en 2024. Plutôt bien, non ?

Malgré ce succès phénoménal, Warren Buffet a su garder la tête froide. Il continue à vivre dans la modeste maison acquise au début de sa vie professionnelle, dans sa petite ville d’origine du Nebraska.

Quelle motivation pour investir selon Warren Buffet ?

Une raison supplémentaire de la popularité de Warren Buffet est qu’il a un grand sens de la formule. Il a notamment su résumer l’aspiration et l’ambition de nombreux investisseurs en écrivant : « Si vous ne trouvez pas un moyen pour gagner de l’argent pendant que vous dormez, vous travaillerez jusqu’à votre mort ». Une phrase d’autant plus amusante à entendre en France puisque l’un des Présidents de la République avait précisément déclaré vouloir s’attaquer à ceux qui « gagnent de l'argent pendant leur sommeil ».

Comment gérer le risque selon Warren Buffet ?

Si vous fondez votre action sur les recherches que vous faites sur les entreprises, vous maîtrisez alors le risque. Si, au contraire, vous fondez vos investissements sur vos propres émotions, ou bien sur les mouvements de foule, qui sont des émotions collectives, vous vous mettez alors en zone de risques.

« Le risque vient lorsque vous ne savez pas ce que vous faites »

Pour prendre des décisions sereines, il est donc indispensable de fonder son investissement sur une méthodologie claire. Il est tout aussi important d’être prêt à supporter l'éventualité d'une perte de valeur. Il faut en effet, selon Buffett, être prêt à subir des baisses de 50 % du prix de telle ou telle action. Si une telle baisse est susceptible de vous causer de graves problèmes psychologiques ou financiers, vous ne devriez pas détenir d'actions car vous prendriez le risque de décider de revendre vos actifs pour de mauvaises raisons.

Laisser le temps agir pour vous

L’approche de Warren Buffett consiste à ne pas suivre les fluctuations quotidiennes du marché boursier, mais à adopter une perspective de long terme. Le marché boursier n'est pas pertinent et constitue une distraction. Il n'est là que pour faciliter la vente et l'achat de titres de propriété d’une entreprise, mais il n'attribue pas une valeur aux choses. En effet, les variations quotidiennes du cours des actions ne vous rendent pas plus riche ou plus pauvre, seule une modification de la valeur intrinsèque de l'entreprise peut le faire.

« Peu importe le talent ou les efforts, certaines choses prennent du temps : ce n’est pas parce que vous mettez 9 femmes enceintes que vous aurez un bébé en un mois »

Dès lors que vous vous fiez au marché pour recevoir un message ou obtenir des conseils, vous vous retrouvez mal en point. Buffett décrit le marché boursier comme un « maniaco-dépressif » qu’il serait donc mal avisé de laisser vous guider alors qu’il est là pour vous servir. Les émotions collectives peuvent faire baisser ou monter un titre à court terme, mais, à long terme, la valeur des actions est déterminée par le progrès économique de l'entreprise. Il ne faut donc utiliser la bourse que pour profiter des bonnes affaires qui, parfois, se présentent.

Graphique Total Energie

Légende : La plupart des entreprises de qualité passent par des cycles baissiers dont on peut profiter lorsque l’on s’est fixé au préalable un juste prix (la zone jaune correspond à la fourchette de prix où Total Energies était à un prix vraiment intéressant.


Savoir clôturer ses investissements lorsqu’ils sont en perte

Il existe une tendance dans le monde de l’investissement qui consiste à refuser de fermer des positions qui sont en perte. Les raisons en sont nombreuses mais tiennent essentiellement à la conviction d’un retournement prochain, ou lointain, comme dans la rengaine que l’on retrouve sur les réseaux d’investisseurs crypto à chaque marché baissier, selon lequel « on n’a pas perdu tant qu’on a pas vendu ». Or, Buffett est très clair à cet égard :

« Si vous vous retrouvez dans un trou, le plus important est d’arrêter de creuser »

Conformément à sa règle primordiale selon laquelle il ne faut jamais perdre d’argent en investissement pour ne pas réduire sa capacité financière, Buffett insiste sur l’importance de savoir couper ses pertes, parce qu’elles signifient probablement que l’actif ou le timing ont été mal déterminés.

Faut-il se diversifier ?

Une conception très partagée dans le monde de l’investissement consiste à se diversifier pour ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Or, Warren Buffett prend le contre-pied de cette vision. Son fonds d’investissement ne comporte pas ou peu d’obligations, aucune matière précieuse (cf. infra) et les entreprises dans lesquelles il décide d’investir ne sont pas sélectionnées pour panacher les secteurs économiques. Il considère en effet que la diversification augmente le risque au lieu de le réduire, car il devient plus difficile de prêter attention à l’ensemble des éléments impactant l’ensemble de son portefeuille.

« La diversification est une protection contre l’ignorance. Elle a très peu d’intérêt si vous savez ce que vous êtes en train de faire »

Warren Buffett a une vision très ciblée de son portefeuille et considère que la seule manière de réduire le risque est d’investir dans ce que l'on connaît bien. Raison pour laquelle il n’a pas investi dans le secteur de l’internet durant toute la période dite dot.com avant la crise de 2001. Le secteur ne rentrait pas dans ce qu’il considérait comme son « cercle de compétences », et il jugeait ne pas pouvoir comprendre ni analyser ces entreprises émergentes. Une telle approche implique de savoir résister à ce que Buffett appelle la « pensée de groupe » et d’admettre quand nos propres capacités ne suffisent pas à prendre une décision.

Pour un investisseur qui ne connaît pas précisément les entreprises dans lesquelles il investit, la diversification peut être une bonne chose. Mais si, comme Warren Buffett, vous êtes un investisseur qui étudie attentivement l’entreprise dans laquelle il investit, vous atteindrez une plus grande rentabilité en vous concentrant sur vos meilleurs choix.

Faut-il acheter de l’or ou d’autres métaux précieux ?

« L’or est extrait du sous-sol quelque part en Afrique, ou ailleurs, puis il est fondu. On creuse alors un autre trou pour l’enterrer de nouveau et payer des gens pour rester devant et le surveiller. Ça n’a aucune utilité. Une personne qui observerait  cela depuis Mars se gratterait la tête pour comprendre à quoi rime tout cela ». La citation est claire et amusante : selon Buffett, l’investissement dans l’activité économique est la seule manière de produire des rendements conséquents et constants.

Comment choisir les entreprises où investir ?

Au cœur de la méthode de Warren Buffet se trouvent les critères pour déterminer la valeur d’une entreprise. Cette recherche pour mieux analyser une entreprise demande du temps, de l'énergie et du dévouement. C’est une démarche similaire à celle que l’on effectue lorsque l’on veut racheter tout ou partie d’une petite entreprise et que l’on effectue, à son niveau, une due diligence au niveau comptable, managérial et stratégique. Buffett considère en effet qu’un investisseur ne doit pas se comporter comme un simple boursicoteur, mais comme un (co)propriétaire d'entreprise.

Quels sont les critères pour déterminer un excellent investissement ?

Un premier critère majeur repose sur la qualité du dirigeant d’entreprise, qui va devenir de fait votre partenaire commercial. Vous devez l’évaluer comme si vous le recrutiez vous-même sur la base de trois qualités essentielles : l'intégrité, l'intelligence et l'énergie. Si une seule de ses qualités manque, les deux autres deviennent inutiles voire néfastes. La pire des combinaisons serait en effet un responsable intelligent et énergique mais qui mettrait ses qualités au service de son manque d’intégrité.

Un deuxième critère majeur tient à la valeur intrinsèque de l’entreprise. C'est une partie technique et difficile, car la valeur intrinsèque d'une entreprise est la valeur actualisée de toutes les liquidités qui peuvent être retirées de l'entreprise pendant sa durée de vie restante. Il faut notamment être en mesure d'estimer les rendements futurs, et sélectionner uniquement des entreprises à haut rendement.

Enfin, un élément essentiel tient à l’avantage concurrentiel durable que détient une entreprise. Il faut privilégier une entreprise avec des avantages concurrentiels tels qu’un produit unique, la fidélité à la marque ou encore de plus faibles coûts de production que les autres acteurs du secteur.

Avoir une perspective de long-terme

Warren Buffett aime à dire que sa période de détention préférée est l'éternité et qu'il ne serait pas contrarié si le marché boursier fermait demain matin pour plusieurs années. Manière de dire qu’une fois que vous avez constitué votre portefeuille d’investissements boursiers, il faut rester ferme sur ses positions. Il n’y a en effet pas beaucoup d’entreprises qui correspondent aux différents critères de votre système d’investissement. Si ça n’est pas le cas, et que beaucoup d’entreprises correspondent à vos critères, cela signifie probablement que vos critères sont trop larges ou trop flous.

Les entreprises dans lesquelles vous investissez doivent être faites pour durer et se développer, aux antipodes des entreprises portées par la mode du moment, ou celles dont le modèle économique est en train de s’affaiblir. Privilégiez celles qui sont constantes dans leurs résultats, car elles seront moins risquées qu'une entreprise qui a obtenu de meilleurs résultats mais pendant un temps trop court.

« Si vous n’être pas décidés à posséder une action pour 10 ans, ne pensez même pas à l’acheter pour 10 minutes »

Une fois l’investissement réalisé, le battage médiatique autour de telle ou telle de vos valeurs ne doit plus avoir d’importance.

Il va de soi que toutes ces recherches doivent être effectuées par soi-même et pas déléguées à un tiers tel que son banquier. Comme le dit Buffett de manière joliment illustrée, « ne demandez jamais à un coiffeur si vous avez besoin d’une nouvelle coupe ».

Quand acheter selon Buffett ?

Le premier principe de Buffett, adapté de son premier professeur Benjamin Graham, tient au fait d’acheter des actions avec une « marge de sécurité », c'est-à-dire n’acheter une action que si le prix du marché est inférieur à la valeur intrinsèque de l'action. Cela implique de saisir des opportunités dans des moments où les entreprises sont sous-évaluées.

Toute entreprise de qualité a connu un moment où des circonstances inhabituelles ont amené les investisseurs à fixer le prix de l'action à de manière excessivement basse. D’où la plus célèbre maxime de Warren Buffett : « essayez d’être gourmand quand les autres sont craintifs, et d’être craintif quand les autres sont gourmands ». Ce conseil signifie également que le marché n’offre pas tout le temps des opportunités de qualité, et qu’il faut donc savoir investir, non quand on souhaite investir parce que l’on a du cash disponible, mais quand le moment se présente, même si cela signifie garder une partie de son portefeuille d’investissement en cash pour de longues périodes.



Articles les plus consultés

Patrimoine
Construire son patrimoine
L'actualité patrimoine