Lydia, comment ça marche ?

Lydia, comment ça marche ?

Banques en ligne

Rédigé par Olivier BALBASTRE

Banques en ligne

Modifié par Stéphanie LORMEAU

le 12 Novembre 2020

Vous cherchez une appli bancaire capable de réunir de nombreux services, faciles et rapides à piloter en quelques clics. Lydia pourrait faire votre bonheur. La Fintech française propose une offre très pragmatique autour des transferts d’argent par smartphone, des solutions de paiements, une formule de comptes partagés et une vue d’ensemble sur ses comptes comme agrégateur.

Mais comment fonctionne l’offre Lydia concrètement ? Regardons ensemble de plus près cette marketplace tricolore qui a déjà séduit trois millions d’utilisateurs et bouclé une levée de fonds de 40 millions d’euros en janvier 2020. C’est parti !

Comment fonctionne Lydia ?

Lydia, c’est quoi ? 

Logo LydiaLydia est une solution de paiement universel. Depuis l’application mobile Lydia, l’utilisateur connecte ses différents comptes bancaires pour régler ses achats, mais pas que ! Il peut également gérer son argent d’un compte à l’autre sans passer par sa banque, recevoir de l’argent comme l’autorise le remboursement entre amis et même souscrire des services financiers de tiers.

Aux origines de Lydia : une solution pour rembourser ses amis

Les fondateurs Cyril Chiche et Antoine Porte lancent le service Lydia au mois de juillet 2013, bien que le concept soit creusé depuis 2011. L’idée est claire : proposer une solution de paiement universel en évitant aux utilisateurs de devoir jongler entre les établissements, les moyens de paiement étant alors segmentés par usage.

Considérée comme une start-up à haut potentiel par Wired en 2015, Lydia signe un partenariat avec Tupperware France. Les achats effectués lors des fameuses réunions peuvent donc se concrétiser par Lydia. A partir de septembre 2016, la Fintech commercialise sa carte internationale Visa, avant d’enrichir constamment son offre : échange d’argent sur Slack via @LydiaBot ou sur les messageries Siri et iMessage, compatibilité avec les solutions de paiement mobile Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay, etc.

Objectif de Lydia : devenir une application métabancaire incontournable  

La Fintech, dont le nom fait écho au royaume antique de Lydie où furent frappées les premières pièces de monnaie, noue un partenariat avec le groupe Casino en juin 2017. Lydia devient solution de paiement sur le site CDiscount, filiale de casino. Un an plus tard, les deux acteurs s’associent autour d’une offre de prêt à la consommation instantané. A la même période, la Fintech investit le marché d’autres pays européens (Irlande, Espagne, Royaume-Uni, Portugal, Allemagne).

Depuis 2018-2019, Lydia n’est plus une application mobile qui sert uniquement à s’envoyer de l’argent entre amis. Désormais, le modèle est celui d’une application « métabancaire » : une porte d’entrée pour tout faire avec son argent. Résultat : Lydia multiplie les services bancaires tels que les virements bancaires, les opérations récurrentes, les cartes virtuelles ou encore les sous-comptes.

Application Lydia
Application Lydia
Application Lydia
Application Lydia
Application Lydia
Application Lydia
Application Lydia

Lancement d’une marketplace et exploitation de l’open banking

En novembre 2019, Lydia lance « Le marché », une marketplace qui connecte divers services financiers de tiers à l’instar de l’assurance habitation Luko ou des comptes bancaires de banques mobiles comme Hello bank! ou Orange Bank. En 2020, Lydia revendique 3 millions de clients en Europe, essentiellement en France où un quart des habitants âgés entre 18 et 30 ans disposerait d’un compte Lydia.

Un potentiel qui a permis à la société d’engranger 60 millions d’euros par des levées de fonds successives, la dernière s’étant conclue, en janvier 2020, par un tour de table de 40 millions d’euros, impliquant le géant chinois Tencent. Les actionnaires historiques XAnge, Open CNP et New Alpha ont également répondu présent.

La collecte doit permettre de développer l’application en renforçant les équipes et de muscler sa présence à l’international. C’est tout l’intérêt du partenariat signé avec le suédois Tink en octobre 2020, une plateforme d’open banking qui offre l’opportunité à Lydia d’ajouter de nouvelles briques à son service : agrégations de comptes, initiation de paiement et ajout de bénéficiaires de virements à l’échelon européen.

Voyons désormais comment se présente l’offre de la Fintech et comment l’appli Lydia fonctionne.

Appli Lydia : que peut-on faire ?

Alors que pouvez-vous faire avec Lydia exactement ? Une quantité de choses depuis l’ouverture d’un compte Lydia pour faire des achats jusqu’à la souscription d’un micro crédit en passant par la création de cartes cadeaux. On décrypte pour vous.

Cagnotte, comptes partagés et remboursement entre amis 

Le remboursement entre amis est le service qui a permis à Lydia de se faire connaître tant l’aspect pratique est évident (rembourser une partie de la note du restaurant lors d’un repas entre amis, des frais d’essence lors d’un trajet, du loyer en colocation, etc.). Dès que plusieurs personnes doivent mettre de l’argent dans un pot commun, Lydia rend tout plus facile.

Le remboursement Lydia entre amis

Le concept est simple : Lydia permet de rembourser un proche via un simple numéro de téléphone. Le virement est instantané et sécurisé. Comment faire le remboursement entre amis avec Lydia ? Voici les étapes du paiement :

  1. Télécharger l’appli mobile Lydia ;
  2. Ouvrir l’application et se connecter à son compte Lydia ;
  3. Taper le montant de la somme à envoyer ;
  4. Taper le code de sécurité (4 chiffres) ou valider l’opération par authentification biométrique (Face ID, Touch ID) ;
  5. Choisir le bénéficiaire dans la liste de contact (ou suggéré dans « Récents ») ou par saisie manuelle du numéro de téléphone (ou de l’adresse email) ;
  6. Sélectionner le moyen de paiement avec la possibilité d’ajouter un message ;
  7. Confirmer l’envoi ;
  8. Validé par une notification au destinataire, le débit se fait sur le moyen de paiement : le compte Lydia, le compte bancaire ou la cagnotte Lydia.

La cagnotte Lydia

La fonction de cagnotte est idéale pour collecter de l’argent à plusieurs. Il suffit à l’instigateur de la créer puis de partager le lien avec les contributeurs. Ces derniers ont juste à préciser le montant et leur nom. Le gérant de la cagnotte reçoit aussitôt une notification en temps réel en sachant qui a mis au pot. Plusieurs utilisateurs, appelés administrateurs, peuvent être chargés de gérer la cagnotte Lydia.

L’argent peut ensuite être dépensé dans un achat en ligne ou en magasin, ou être transformé en cartes cadeaux à offrir. La Fintech prélève une commission de 2,9% du montant de la tirelire (montant inférieur à 2000 euros). Mais ce service est gratuit pour les membres de l’offre Lydia Premium.

Les comptes partagés Lydia

Lydia est une solution pour les clients titulaires d’un compte joint. Il s’agit d’un vrai compte commun mobile très pratique pour améliorer la gestion d’un budget à partager dans un couple, une colocation ou un groupe d’amis en vacances. Ce compte partagé Lydia permet de régler ses dépenses communes (courses, abonnements, loyer, etc.) via son téléphone ou sa carte Visa Lydia.

Il est même possible de faire des retraits d’espèces aux distributeurs automatiques de billets y compris hors zone euro et sans frais. Surtout, le compte partagé permet d’accéder aux fonctionnalités de l’appli Lydia comme l’historique des opérations, l’adhésion ou le retrait des droits d’une personne.

Paiement mobile compatible avec la carte Lydia

Après s’être positionné sur le paiement par carte sans contact, Lydia a élargi les modalités de paiement pour ses clients au paiement mobile. La Fintech permet en effet de relier sa carte Lydia aux trois principaux portefeuilles à savoir Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay. Ainsi, les questions du modèle d’appareil et de la compatibilité avec le terminal de paiement électronique (TPE) en magasin ne se posent plus.

Pour ajouter une carte Lydia à Apple Pay, Google Pay ou Samsung Pay, il suffit d’ouvrir l'application Wallet, de cliquer sur le signe + et de suivre les instructions. Et si l’utilisateur n’a pas de carte Lydia physique, il peut exploiter les solutions de paiement mobile en se créant une carte virtuelle depuis l’appli Lydia.

La Fintech propose aussi le paiement par QR Code. Après avoir ouvert l’appli Lydia, l’utilisateur renseigne le montant à payer et son code de sécurité. L’appli génère un QR code sur l’écran à présenter au commerçant qui va le scanner via sa douchette ou un appareil mobile. Si l’encaissement est fait par un particulier, le scan du QR code se passe depuis son mobile (pas besoin de connexion internet).

Lydia : néobanque et agrégateur de comptes

Lydia permet d’ouvrir un compte bancaire associé à une carte Visa de débit et un IBAN français. Le client peut donc faire toutes les opérations de banque de quotidien (paiements, retraits, virements, etc.). Seuls les prélèvements manquent à l’appel…pour le moment. Des numéros de cartes éphémères sont même délivrés afin de faire ses achats en ligne en toute sécurité.

Un compte bancaire pour le quotidien

Tout se pilote depuis l’appli mobile personnalisable (photo, émojis, options de sécurité, création de comptes partagés, etc.). Le suivi du solde du compte Lydia se fait en temps réel. Les opérations sont gratuites en zone euro comme en devises. Enfin, la sécurité est centrale autour de chiffrement symétrique des données en 256 bits, des vérifications d’identités, des clés RSA asymétriques et autres communications SSL.

A savoir : pour lever toutes les contraintes, le client optera pour l’offre Lydia Premium pour 2,99 euros par mois (ou 29,90 euros par an).

Mais peu importe le forfait, le compte Lydia permet d’avoir une carte universelle reliée à tous ses comptes bancaires. En ce sens, la néobanque est bien également un agrégateur de comptes qui profite de l’évolution de la législation européenne promouvant l’open banking (DSP2 européenne). L’utilisateur a ainsi une vision à 360° sur son argent, le tout depuis une seule porte d’entrée.

Une néobanque pour pro

La Fintech s’adresse aux professionnels et aux associations avec ses solutions d’encaissement sans contraintes et de paiement (paiement en ligne, paiement instantané vers un particulier, paiement en point de vente, paiement en mobilité). Les travailleurs disposent ainsi d’un TPE sur leur smartphone ce qui facilite grandement leur quotidien.

En ce qui concerne le coût, Lydia prélève 1,5% du montant des transactions par CB ou par carte Lydia, somme à laquelle s’ajoute un forfait fixe de 0,10 euro par opération. Si la transaction se fait par QR Code, la commission s’élève à 0,70% du montant. Enfin, les frais de gestion liés à l’ouverture d’un compte pro Lydia sont de 40 euros par mois.

Lydia, l’appli méta-bancaire

La Fintech met à disposition de ses clients de nombreux services financiers susceptibles de les intéresser. C’est le cas avec le partenariat noué avec la Banque Casino pour déployer une offre de crédit à la consommation. C’est aussi le cas avec le suédois Tink à l’échelle européenne ou avec Luko sur l’assurance habitation. L’idée est de créer un écosystème pour que le client trouve tout ce dont il a besoin depuis son compte Lydia.

Petits prêts express en partenariat avec Younited Crédit

Outre la Banque Casino, Lydia travaille en collaboration avec Younited Crédit pour déployer une offre de petits prêts express. Le concept est bien résumé dans le nom de l’offre : des emprunts avec un déblocage rapide des fonds :

  • de 100 à 1500 euros immédiatement reversés sur le compte Lydia ;
  • de 1500 à 3000 euros crédités sous 7 jours sur le compte en banque à discrétion de l’emprunteur.

Cette offre répond à des besoins de trésorerie en cas de dépenses urgentes ou imprévues. Comment fonctionne le prêt express Lydia ? Simple, il faut :

  • soit se rendre sur la marketplace le Marché ou sur l’appli Lydia pour sélectionner « Petit Prêt Express » ;
  • soit taper sur l’onglet « Etaler la dépense » ou « Changer le moyen de paiement » depuis un reçu de paiement via l’historique des transactions ;
  • soit cliquer sur les boutons « Collecter » et « Prêt » sur l’écran via Android.

Le remboursement se fait entre 3 et 36 mois. Le taux d’intérêt du prêt express varie selon plusieurs facteurs. Actuellement, il fluctue entre 2,99% et 3,12% selon la formule et la somme empruntée, pour un remboursement en trois mensualités de paiement.

Les autres services Lydia

La néobanque facilite les dons à une association puisque l’opération est aussi rapide que le remboursement entre amis par exemple. Lydia déroule une liste d’associations reconnues pour leur œuvre autour de la défense de causes sociales, environnementales, sociétales, humanitaires, etc. Il suffit au donateur de sélectionner l’association qu’il souhaite soutenir et de notifier un montant (0,50 euro minimum).

Offrir une carte cadeau est un service promu par Lydia tout comme la création d’une carte cadeau. Comment créer sa carte cadeau Lydia ? Les étapes pour la création d’une carte cadeau Lydia sont les suivantes :

  1. Se rendre sur l’onglet de l’appli Lydia en activant le bouton « Tickets » puis « Cartes cadeaux » ;
  2. Renseigner le montant de la carte cadeau ;
  3. Choisir son moyen de paiement (CB, compte Lydia, cagnotte, comptes partagés, etc.) ;
  4. Sélectionner l’enseigne (qui peut octroyer un bonus à ajouter ou à retrancher du montant initial) ;
  5. Cliquer sur l’onglet « Continuer » avant de valider la commande ;
  6. Récupérer le code de la carte cadeau par mail.

Parmi les enseignes partenaires, on trouve Aubert, Carrefour, Conforama, Décathlon, Etam, Galeries Lafayette, IKEA, La Redoute, Marionnaud, etc.

A travers sa marketplace, Lydia propose d’autres fonctionnalités comme :

  • des comptes bancaires chez les banques mobiles Orange Bank ou Hello Bank! ;
  • une formule d’assurance de téléphone mobile avec CNP Assurances ;
  • le prêt instantané vendu par Banque Casino ;
  • une solution d’assurance multi risques habitation grâce au partenariat avec Luko ;
  • un comparateur pour réduire ses factures d’énergie (gaz, électricité), de téléphonie et d’internet avec Papernest ;
  • une garantie voyage individuelle en cas de retard de vol grâce à AirHelp.

Après avoir passé en revue les fonctionnalités de Lydia et préciser comment fonctionnent certaines solutions de la Fintech, l’heure est au bilan. Alors, que faut-il penser de l’appli Lydia ?

Les avantages et les inconvénients de Lydia

Notre avis sur Lydia est globalement positif, car la Fintech ne cesse de dérouler son plan de bataille pour devenir ce qu’elle vise vouloir être : une appli mobile méta-bancaire. La levée de fonds obtenue en janvier 2020, impliquant le géant chinois Tencent (WeChat Pay), illustre bien les perspectives favorables promises à la Fintech, d’abord partie sur un service de transfert d’argent entre particuliers et désormais véritable plateforme de services financiers.

Les points forts de Lydia

Lydia présente de nombreuses solutions pour ses clients qui balaient le spectre des services d’une banque et même au-delà. Une sorte de tout-en-un. On retrouve pêle-mêle une offre de compte courant pour particuliers et professionnels, de cartes bancaires, de prêts à la consommation, de micro crédits, d’assurance.

La Fintech s’appuie sur une application mobile soignée, ergonomique et intuitive, véritable cœur de son réacteur nucléaire. Depuis cet espace utilisateur en ligne, les clients ont accès à tout l’éventail de produits et de services en quelques clics afin de plaire à son audience cible : les Millennials et, plus généralement, les Français connectés.

D’où les services adaptés autour d’une offre souple, pas chère et rapide : agrégation de comptes, solde en temps réel, paiements et retraits gratuits à l’étranger, comptes partagés, création de cagnotte et de cartes cadeaux, possibilité de faire des dons aux associations en un clic. Il ne serait pas étonnant de voir se greffer un produit autour de l’impact sur l’environnement des placements de l’épargnant... Un ensemble cohérent qui incite à tester.

Les points faibles de Lydia

L’appli Lydia a-t-elle des défauts ? Pas directement mais attention tout de même car le positionnement de Lydia est prisé par la concurrence d’ex-agrégateur de comptes comme Linxo ou Bankin’ ou de néobanques comme Yolt (ING) ou Revolut. La bataille est rude ce qui pousse à faire des comparaisons régulièrement sur les offres pour tirer le meilleur parti du jeu de la concurrence. Au profit de Lydia ? Pas toujours comme on lit certains retours négatifs d’utilisateurs. En cause : le non versement des cagnottes pour non respect des conditions générales de vente.

Malgré les efforts, des contraintes engendrent des frictions sur le parcours utilisateur. C’est le cas de plusieurs témoignages suite à un mot de passe perdu. Autre souci : l’absence de site internet. Si le client n’a plus de smartphone, l’accès est très vite limité avec des conséquences directes s’il a choisi l’offre payante de Lydia !

Reste que les avis clients ne vaudront jamais le test grandeur nature. A ce titre, Lydia propose d’essayer son service en envoyant une simple adresse mail. Alors, à vous de jouer. Testez et donnez nous votre avis sur l’appli Lydia !

2 commentaires sur "Lydia, comment ça marche ?"

Riforce 26/11/2021 à 10h40
Bonjour je me joint au commentaire d'avant c'est très compliqué de récupérer son argent une vraie usine à gaz
Chris 29/05/2021 à 18h51
Très compliqué et long de récupérer une cagnotte sur son compte bancaire
Réponse de 31/05/2021 à 16h59
Merci pour votre commentaire et l'info !

Laisser un commentaire

Pseudo :
Commentaire :

Cet article vous a-t-il été utile ?
Logo Fortuneo
Fortuneo
Offre promotionnelle
jusqu'à
80 € offerts

Logo Monabanq
Monabanq
Offre promotionnelle
jusqu'à
120 € offerts

Logo Hello bank!
Hello bank!
Offre promotionnelle80 € offerts
Logo Orange Bank
Orange Bank
Offre promotionnelle
jusqu'à
80 € offerts

Newsletter Pricebank !
Chaque mardi, recevez notre newsletter sur la finance personnelle