Fatigué des frais bancaires ? Comparez les meilleures banques françaises.

Nous testons toutes les banques une à une. Toutes les banques présentées sont agréées par la Banque de France et ne présentent aucun risque de sécurité.
Profitez des offres de bienvenue des banques en ligne : actuellement 80€ OFFERTS

Comparer les banques

+3
+2
+1
+1

Réduisez vos frais bancaires avec PriceBank !

Bienvenue sur pricebank.fr, le comparatif indépendant des banques. Avant de changer de banque, il est important de comparer les différentes offres, notamment des banques en ligne, afin de trouver la banque qui correspond le mieux à son profil. Actuellement, les banques en ligne sont prisées des internautes, du fait de leur compétitivité mais aussi grâce à leurs offres de bienvenue.

Carte gratuite
Epargne

3%

(3 mois)
Conseiller

Non

App. Mobile

Oui

80€ offerts
Carte gratuite
Epargne

0,8%

(Brut)
Conseiller

Oui

App. Mobile

Oui

130€ offerts
Carte gratuite
Epargne

2%

(2 Mois)
Conseiller

Oui

App. Mobile

Oui

130€ offerts

Voir le comparatif complet des banques en ligne

Payer moins de frais bancaires

Réduisez vos frais bancaires en comparant les tarifs des banques

150 euros par an, c’est le budget annuel moyen que doit consacrer un usager pour payer ses frais bancaires selon une étude de l’association de consommateurs CLCV. Chez les banques traditionnelles, la fourchette va de 89 euros à 252 euros par an. Comment faire pour diminuer ses tarifs bancaires ? Voici quelques conseils à appliquer. 

Même si trouver une banque sans aucun frais bancaires n'est pas évident, faire jouer la concurrence reste une bonne manière pour faire baisser les frais bancaires, un bon début ! Comment ? En passant par un comparateur de banques en ligne gratuit qui permet de recenser les établissements susceptibles de vous proposer une offre adaptée à vos attentes. Sur quels frais bancaires est-il possible d'économiser ? Voici les principaux :

  • Le prix de la carte bancaire
  • Les frais de tenue de compte
  • Les coûts liés aux incidents de paiement
  • Les commissions ponctionnées sur les opérations en devises
  • L'assurance de moyen de paiement

Par exemple, l’Union nationale des associations familiales et l’association de 60 millions de consommateurs chiffrent à 34 € le coût annuel des incidents de paiement pour chaque Français (agios, commissions d’intervention, dépassements de découvert, rejets de prélèvement ou de chèque). Ils s’élèvent même à 296 € / an pour les personnes en situation de fragilité financière.

Notez que les classements des banques les moins chères régulièrement publiés par différents acteurs mettent en avant l’attractivité des banques en ligne.Très agressives en termes de stratégie d’acquisition client, elles n’imposent pas de frais de tenue de compte, proposent la gratuité de la carte bancaire et délivrent des primes de bienvenue.

Faites le choix d’une banque en ligne pour payer moins de frais bancaires

D’après la 8ème édition de l’étude Deloitte de septembre 2018 intitulée « Relations banques et clients », 47 % des Français interrogés se disent prêts à ouvrir un compte dans une banque en ligne. Les frais bancaires sont un des motifs les plus mentionnés les incitant à changer de banque. L’association 60 millions de consommateurs indique que le coût d’un panier de services standards chez les banques en ligne oscille entre 10,60 et 35 euros / an. D’ailleurs, l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution évalue à 1,3 million le nombre d’ouvertures d’un compte bancaire en 2017 chez les banques en ligne et les banques mobiles. Ce score représente 36 % du nombre total annuel des souscriptions.

La gratuité des offres bancaires est évidemment attractive. L’absence de frais de tenue de compte tranche avec le choix des banques de réseau qui les ont généralisés (comptez 2 € / mois). De plus, les clients ont la possibilité d’accéder à une carte bancaire gratuite contre 43 euros par an chez les banques traditionnelles selon l’enquête CLCV. Tout cela permet donc de payer moins de frais bancaire. Attention toutefois aux conditions adossées à cette gratuité : conditions de revenu, d’épargne, de versement ou d’utilisation. 

36% des ouvertures de compte effectuées en 2017 ont été faites dans une banque en ligne, leurs permettant ainsi d'économiser en moyenne 200€ par an.

Comparaison des frais bancaires

Frais bancaires Banques traditionnelles
(coût moyen*)
Banques en ligne
(coût moyen*)
Prix de la carte bancaire 47€/an Gratuite
Frais de tenue de compte 29€/an Gratuits
Assurance de moyen de paiement 26€/an 18€/an
*montant moyen basé sur le profil bancaire d'un jeune actif, avec les tarifs pratiqués en 2018 des principales banques traditionnelles et banques en ligne.

Supprimez les services bancaires inutiles

Afin de payer moins de frais bancaires, tous les usagers doivent profiter de la fin de l’année civile pour faire le point sur les services bancaires facturés en se demandant si tous sont utiles. Par exemple, il est aberrant de payer une autorisation de découvert ou une notification d’alerte si votre solde ne flirte jamais avec la ligne rouge. Idem avec les doublons en matière d’assurance. C’est l’occasion d’ores et déjà de faire plusieurs dizaines d’économies chaque année. La question se pose aussi sur la véritable nécessité de souscrire une offre packagée. 

Alors qu’un client sur deux possède un package, certains services inclus ne leur sont d’aucune utilité. Ainsi, l’assurance moyen de paiement en cas de perte ou de vol de la carte bancaire qui est systématiquement intégrée à l’offre packagée mérite réflexion. En effet, le cadre réglementaire oblige déjà les banques à rembourser entièrement le client en cas d’utilisation frauduleuse. En janvier 2018, le forfait de la franchise a même été abaissé à 50 euros, sachant que cette assurance coûte en moyenne 30 € / an. Renseignez-vous enfin sur ce que couvre précisément l’assurance moyen de paiement (perte ou vol de clés, de papiers d’identité, de chèques de banque ?).


Sélectionnez une carte bancaire adaptée

Avoir une carte bancaire disposant adaptée vous permettra de rapidement faire baisser vos frais bancaire. Le prix d’une carte bancaire à débit immédiat oscille autour de 40 euros par an. Il faut ajouter une dizaine d’euros pour trouver les frais annuels d’une carte bancaire à débit différé.

Quelles sont les différences entre une carte à débit immédiat et une carte à débit différé ? Petit rappel :
  • Une carte bancaire à débit immédiat (environ 40€ par an) signifie que le compte est débité au moment où votre banque enregistre les opérations (retrait, paiement), soit dans un laps de temps de 2 à 3 jours maximum.
  • Une carte bancaire à débit différé (environ 50€ par an) indique que tous les paiements mensuels effectués sont débités le dernier jour du mois.

Concernant le choix d'une carte à débit immédiat ou différé, tout dépend de la gestion de vos finances personnelles. En revanche, sur ce critère, les tarifs bancaires des banques en ligne sont équivalents.

L’usager est également confronté à la problématique du choix de la gamme de la carte bancaire, influent sur le montant des frais bancaires :

  • Carte bancaire Standard (CB MasterCard, Visa Classic) ;
  • Carte bancaire Haut de gamme (Gold MasterCard, Visa Premier) ;
  • Carte bancaire Prestige (World Elite MasterCard, Visa Platinium, Visa Infinite).

Les cartes bancaires très haut de gamme se caractérisent par une extension des garanties d’assurance et d’assistance, un service de conciergerie et des offres commerciales promotionnelles accessibles avec des enseignes partenaires. Evidemment, plus on monte en gamme, plus le tarif bancaire grimpe. Toutefois, les personnes amenées à voyager régulièrement peuvent peser le pour et le contre.


Eloignez les découverts

Avoir un découvert occasionne des frais bancaires supplémentaires. Vous avez donc tout intérêt à les limiter voire à les éradiquer. Dès qu’un solde débiteur est constaté, votre établissement bancaire vous sanctionne de la façon suivante :

  • en prélevant des agios élevés (entre 10 % et 15 % pour un découvert autorisé, et 15 % et 20 % pour un découvert non autorisé) ;
  • des commissions d’intervention (bien que plafonnées à 8 €/ incident jusqu’à 80 € / mois) ;
  • des frais suite aux lettres de relance (jusqu’à 25 €).

Le découvert bancaire peut être une spirale dangereuse, sachant que ceux qui sont régulièrement concernés sont bien généralement des usagers en situation financière délicate. 

Si les cas de découvert bancaire se multiplient, pensez à négocier une légère autorisation de découvert pour limiter le poids des agios engendrés par le découvert non autorisé. Il faut être vigilant sur le solde de votre compte bancaire en regardant régulièrement vos relevés par internet ou via un guichet automatique. Soyez averti en souscrivant la fonctionnalité bien utile des notifications d’alerte par sms ou par mail.

Autres astuces : abonder le compte courant depuis un produit d’épargne liquide, mensualiser les dépenses et choisir une carte bancaire à autorisation systématique.

Ouvrez un compte sans banque

Les nouveaux acteurs bancaires peuvent aussi représenter une alternative efficace pour faire baisser les tarifs bancaires. Le succès de Nickel (racheté par BNP Paribas) atteste d’une solution qui a su séduire le public, notamment les usagers délaissés par les banques traditionnelles. L’originalité du concept de ce compte sans banque est que tout se passe chez un buraliste agréé. Moyennant une cotisation de 20 euros par an, le client accès à une carte bancaire internationale MasterCard, un compte en ligne et un RIB. 

Parmi les avantages : pas de conditions de revenu ou d’épargne imposées, pas de découvert bancaire envisageable et pas de commissions de change. Toutefois, l’offre bancaire demeure assez limitée : impossibilité d’avoir des chèques, facturation des retraits (1 € au DAB, 0,50 € dans le bureau de tabac), dépôts en espèces ponctionnés à hauteur de 2 % de leur montant, et pas de compte épargne. Et la concurrence des banques mobiles s’étoffe notamment avec l’arrivée d’Orange Bank, le lancement du carte C-Zam ou encore les néobanques étrangères ouvertes au marché hexagonal à l’instar de N26 ou de Revolut. Alors, pour bien comprendre le paysage bancaire et trouver l’offre qui vous convient, n’hésitez pas à utiliser un comparateur de banques !